Chapelle d’adoration Notre-Dame de la Miséricorde

La chapelle d’adoration est ouverte du lundi au vendredi de 8 heures à 20 heures

Depuis le 25 mars 2007, la paroisse de Saint-Joseph-de Lévis a le privilège d’avoir une chapelle d’adoration qui fut d’abord située à l’église Sainte-Jeanne d’Arc mais, depuis le 8 décembre 2013, elle est maintenant localisée au 20, rue Notre-Dame, Lévis au sous-sol du presbytère Notre-Dame, sous le vocable de Chapelle d’adoration Notre-Dame de la Miséricorde.

Un comité voit au bon fonctionnement de cette chapelle ouverte cinq jours par semaine, soit du lundi au vendredi de 8 h à 20 h.

Outre l’adoration eucharistique personnelle à la chapelle d’adoration, quelques autres initiatives reliées à l’Eucharistie sont offertes :

  • trois messes thématiques dans l’année ;
  • deux séances annuelles de formation sur l’adoration eucharistique
  • ainsi que certaines autres activités ponctuelles axées sur l’Eucharistie et l’adoration eucharistique.

La chapelle d’adoration fonctionne grâce à l’engagement fidèle et régulier d’adorateurs et d’adoratrices qui se sont engagés à adorer à une heure fixe chaque semaine.

Dans l’impossibilité d’être présent à l’heure prévue, l’adorateur est invité à se faire remplacer. C’est pourquoi nous recrutons également des adorateurs occasionnels comme remplaçants. Vous comprendrez que cette procédure est nécessaire afin d’assurer une présence constante et continue devant le Saint Sacrement.

– « La visite au Saint Sacrement est une preuve de gratitude, un signe d’amour et un devoir d’adoration envers le Christ, Notre Seigneur. » Catéchisme de l’Eglise Catholique, 1418

– « Une pause de véritable adoration a plus de valeur et de fécondité spirituelle que l’activité la plus intense, fût-elle apostolique. » Jean-Paul II

– « Le meilleur acte que nous puissions faire maintenant est de passer au moins une heure à chaque semaine devant le Saint Sacrement exposé… Vous ne pouvez être comme Jésus sans passer du temps avec Lui. Vous ne pouvez Le reconnaître dans les autres à moins de Le voir dans le Sacrement de l’Amour. » Mère Teresa

– « Si nous avions la foi, nous verrions Jésus-Christ dans le Saint Sacrement comme les anges Le voient au ciel. Il est là. Il nous attend. » St Jean-Marie Vianney, curé d’Ars

– « Le moyen le meilleur, le plus sûr et le plus efficace d’établir la Paix éternelle sur la terre est la grande puissance de l’adoration perpétuelle du Saint Sacrement. » Jean-Paul II

 

– C’est reconnaître Dieu en tant que Dieu, Lui notre Père, créateur de toutes choses.

– C’est affirmer que la créature que je suis lui doit hommage et respect.

– C’est accueillir son Fils Jésus comme libérateur et rédempteur de l’univers. C’est reconnaître en Lui la Voie, la Vérité et la Vie, sources de notre salut.

– C’est se laisser animer par l’Esprit Saint. C’est être en union intime avec l’Esprit de Dieu, source de tout amour, source de paix et de joie profondes.

– C’est s’exposer à Dieu comme on s’expose au soleil.

– C’est se laisser réchauffer le cœur par Lui, en sa présence.

– C’est se laisser guider par sa sagesse.

– C’est entrer en relation personnelle avec ce Dieu dont on se sait profondément aimé.

– C’est Lui ouvrir son cœur, en toute confiance.

– C’est être en cœur à cœur avec ce Dieu qui est le nôtre, Lui le Dieu vivant.

– En somme, l’adoration n’est pas une activité de plus, mais celle qui vient donner sens à toutes les autres.

Tiré d’un du dépliant du P. Donald Arsenault, “L’adoration eucharistique perpétuelle”

Grand merci de répondre à l’appel de venir adorer le Seigneur dans son Corps Eucharistique!
Que cette rencontre d’intimité avec Lui vous apporte grâces, amour et paix, et que Jésus
Eucharistique soit votre compagnon de route maintenant, toujours et à jamais.

Une bibliothèque de livres religieux est à votre disposition dans le petit local adjacent à la chapelle d’adoration Notre-Dame de la Miséricorde.

Vous pouvez consulter les livres sur place ou les emprunter pour quatre semaines.

Explications de l’accroche-visuel

1. La forme de la croix reprend la forme de l’ostensoir que l’on retrouvait pour identifier la chapelle d’adoration. La simplification de la forme exprime la page nouvelle qui s’écrit dans l’histoire de la Chapelle d’Adoration chez nous.

2. La « Croix–Ostensoir » est un carrefour… les extrémités de la croix sont ouvertes : elle évoque le Christ qui nous rassemble et se fait présent au cœur de nos rencontres, au carrefour de nos vies, dans les tournants que nous avons à vivre. Dans l’espace que nous sommes invités à donner à la rencontre de Dieu et des autres, nous découvrons cette Présence réelle qui nous rassemble et nous convoque pour que notre monde soit réconcilié et qu’un Peuple nouveau soit enfanté. Le projet pastoral inspire aussi cette croix : « Chercheurs de Dieu, dans la rencontre de l’autre, à la manière de Jésus ». Cette « Croix-ostensoir » rappelle aussi celle de la Chapelle d’adoration.

3. Les rayons évoquent le Don que Dieu nous fait de son Amour, pour devenir capable à notre tour d’aimer en allant à la périphérie de notre monde, là où Dieu vient nous sauver. Sur notre passé et notre avenir, son Amour éclaire et réchauffe pour sauver notre vie. L’Amour de Dieu qui descend au cœur de notre Histoire, de nos croix et de nos vies à travers le pain que nous pétrissons et que nous lui offrons, inscrit un cercle excentrique qui nous invite nous-mêmes à devenir toujours plus une Église qui est tournée vers le Christ et les autres.

4. Les vagues évoquent le fleuve et toute la vie économique, relationnelle et spirituelle qui ont pris naissance autour de ce grand axe qu’est le fleuve. C’est à partir de ce fleuve que nos ancêtres ont découvert de nouveaux rivages et ouvert de nouveaux chemins où nos propres vies ont trouvé leur source. L’eau exprime aussi la Miséricorde qui nous rejoint pour entrer là où nous avons besoin d’être sauvés… dans les failles de notre vie, l’eau sait bien se trouver un chemin. Il n’y a pas de difficultés sans issue. Au creux des vagues de nos vies, sa Miséricorde nous remet debout et nous donne d’ouvrir un avenir en faisant de nous des artisans, artisanes d’un monde nouveau.

5. L’inscription « Chapelle d’adoration Notre-Dame de la Miséricorde s’inscrit dans cet enracinement où la Miséricorde du Christ vient à notre rencontre au cœur du moment présent, près de la Croix. Le lettrage Chapelle d’adoration se veut moderne et celui Notre-Dame de la Miséricorde dans la continuité du lettrage de la paroisse. Les couleurs du bleu et noir sont aussi en unité avec le logo de la paroisse St-Joseph de Lévis.

Que ce soit un temps de prière individuelle ou communautaire, adorer Dieu présent dans l’eucharistie nous prépare, en Église, à la célébration de la messe. Pour vivre ce temps auprès du Saint-Sacrement, voici dix conseils que je développe dans mon Guide pratique de la prière chrétienne.

1. Mets-toi à genoux. Tu entres dans ce lieu où le Saint-Sacrement est exposé. Tu te mets à genoux et tu t’inclines profondément en signe d’adoration. Tu adores le Christ présent dans l’hostie consacrée. Tu restes à genoux quelques minutes ou tu t’assois, selon ce qui te convient.

2. Commence par un acte de foi. Tu commences ton adoration silencieuse par un acte de foi en la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie : « Seigneur, je crois que Tu es présent dans l’Eucharistie. Je t’adore et je te rends grâce. » Ces premiers pas de l’adoration donnent le ton pour te mettre tout de suite en présence de Dieu.

3. Descends dans ton cœur. L’adoration ne requiert aucune technique compliquée. Tout doit rester simple. L’amour est le chemin royal qui ouvre la porte du cœur à cœur silencieux : « Seigneur, je t’aime. Ouvre mon cœur à ton action. Envoie ton Esprit. »

4. Prie avec tes distractions. Des voix et des pensées se lèvent en toi dès que tu commences à fermer les yeux, à te recueillir. Prie avec tes distractions. Offre au Christ tes préoccupations et tes angoisses, l’Église et le monde. Tiens-toi près de Lui, Il se tiendra près de toi.

5. Écoute en le regardant. Pose ton regard sur l’hostie, la croix ou le tabernacle. Crois que le Christ est là présent, même si tu ne ressens rien. Demeure en son amour. Écoute ce qu’Il a à te dire dans le silence. Tu n’es pas seul, Tu portes le monde.

6. Répète une courte prière. Reste près de ton cœur et laisse la présence de Dieu t’envahir. Choisis un verset d’un psaume, un extrait de l’évangile du jour, une courte prière que tu répètes avec le cœur, sans effort. Il suffit d’un ou de quelques mots : « Abba », « Jésus », « Esprit Saint ».

7. Dis-Lui que tu l’aimes. Invoque l’Esprit Saint qui vient en aide à ta faiblesse. Dis au Christ que tu l’aimes. Tu formes son corps avec tous les baptisés. Rends grâce pour ce Dieu qui t’aime tel que tu es et qui t’appelle à la vie éter- nelle.

8. Remercie le Seigneur. Remercie-le pour son amour. Il attend que ton cœur s’ouvre totalement à sa miséricorde pour qu’il puisse y répandre ses flots de tendresse. Plus tu adores, plus ta foi augmente, plus tu deviens
« eucharistie », action de grâce.

9. Étanche la soif de Jésus. « Donne-moi à boire », disait Jésus à la Samaritaine. Son désir est de trouver des adorateurs en esprit et en vérité. Unis ta prière à la sienne. Désaltère Jésus en l’adorant et en te laissant aimer par Lui.

10. Laisse-toi transformer avec Marie. Prends chez toi Marie ; elle fut le premier tabernacle qui a porté le Pain de vie. Et quand Marie est là, Joseph n’est pas loin. Ainsi, en terminant ton temps d’adoration, en te prosternant de nouveau et en faisant le signe de la croix, sache que Marie et Joseph sont proches pour te conduire toujours vers le Christ qui est venu dans le monde pour que tous aient la vie.

Jacques Gauthier
Source : Prions en Église, 10 juin 2012 , pages 35 et 36

Conférences

10 octobre 2018 :  en l’église Ste-Jeanne d’Arc, conférence donnée par l’abbé Jacques Binet, répondant diocésain pour les chapelles d’adoration,  sous le thème “L’adoration eucharistique : prolongement concret de l’Eucharistie”.

8 avril 2018 : en l’église Ste-Jeanne d’Arc, conférence donnée par le père Germain Grenon sous le thème : «Heureux les invités au repas du Seigneur… Wow!»

MT_1535_20180418ConfGGrenon_400-1
Quelques ressources