Mariage

Le mariageL’Église reconnaît le mariage comme un sacrement, c’est-à-dire comme un signe et un lien privilégié de l’amour de Dieu. En Église, la décision d’une femme et d’un homme de se marier ou de s’engager librement l’un envers l’autre pour la vie s’exprime par une célébration liturgique dans laquelle les époux échangent leur consentement irrévocable à un amour indissoluble. Ainsi, l’Église considère les époux comme ministres de leur sacrement de mariage.

Les catholiques reconnaissent le sacrement de mariage comme une alliance, un don de l’amour offert sans conditions. Cette alliance crée entre deux personnes qui décident de former, à l’image de Dieu, une communauté de toute la vie, une communauté de personnes au service de la vie ordonnée par son caractère naturel au bien des conjoints ainsi qu’à la génération et à l’éducation des enfants.

En s’engageant dans le mariage chrétien, le couple accepte de progresser dans sa foi et de l’actualiser dans les gestes concrets de la vie quotidienne. En vivant ainsi cet engagement, le mariage devient alors un testament que les époux lèguent à l’Église et à la société tout entière dans lequel ils montrent qu’il est possible de réaliser, aujourd’hui, à travers les joies et les difficultés de tous les jours, une communauté de vie et d’amour.

Détails pratiques

Le couple qui demande de se marier à l’Église, se préparera pour mieux se connaître et connaître l’engagement à prendre.

Pour être guidés dans leur cheminement, les futurs époux s’adresseront au service de la pastorale du mariage dès qu’il y a projet de mariage et, autant que possible, avant que la date soit déjà fixée.

L’Église catholique célèbre le mariage quand les conditions suivantes sont remplies :

  • au moins l’un des deux conjoints doit être catholique; le/les conjoint/s catholique/s doit/doivent avoir vécu les trois sacrements d’initation chrétienne: le baptême, l’eucharistie et la confirmation;
  • aucun des conjoints ne doit être lié par un mariage antérieur valide ;
  • ils doivent être vraiment libres dans leur consentement (liberté) ;
  • l’homme et la femme s’engagent définitivement l’un envers l’autre (indissolubilité) ;
  • ils veulent persévérer dans la fidélité de leur amour pour toute la vie en le gardant vivant et en croissance ;
  • ils acceptent de faire profiter leur entourage du dynamisme de leur amour (fécondité)

Pour plus d’informations, prenez contact avec la paroisse !