Baptême

Le Baptême est le premier des sacrements. Il ouvre la porte à tous les autres. Il est le signe de plusieurs réalités: le pardon des péchés, le don d’une vie nouvelle, l’union étroite à Dieu qui est Père, Fils et Esprit Saint, la participation à la mort et à la résurrection de Jésus. Par le baptême, une personne devient « une chrétienne » ou « un chrétien », et un membre de l’Église.

Il n’y a pas d’âge particulier pour être baptisé. L’Église baptise des nouveau-nés, des jeunes et des adultes. Un nouveau-né peut être baptisé quand ses parents ou d’autres personnes s’engagent à lui assurer l’opportunité de découvrir qui est Jésus et son enseignement. Les jeunes d’âge scolaire et les adultes se préparent au baptême en participant à la formation donnée au catéchuménat (mot qui désigne le temps préparatoire au baptême).

Symbolique

Au cours du baptême, cinq gestes ou rites viennent marquer le bébé, l’enfant ou l’adulte. Selon l’âge du futur baptisé, les gestes ne seront pas vécus au cours de la même célébration mais se vivront à chaque étape du baptême.

  • L’accueil dans l’Eglise et le signe de la croix : le célébrant puis des membres de la communauté, les parents, les parrains et marraines tracent le signe de la croix, signe des chrétiens, sur le front du futur baptisé : il entre ainsi dans la grande famille de l’Église.
  • Le signe de l’eau : le baptême purifie et donne la vie. C’est Dieu qui est à la source de cette vie-là. L’eau signifie également le passage par la mort vers la Vie nouvelle.
  • L’onction d’huile sainte : avec une huile parfumée, le saint chrême, le célébrant marque le front du baptisé? C’est le signe de l’Esprit Saint qui se répand en lui pour lui donner sa force et l’aider à rester fidèle au Christ.
  • Le vêtement blanc : le changement de vêtement symbolise pour l’adulte le changement de vie. Le vêtement blanc du bébé est le signe de la grâce du baptême qui resplendit.
  • La lumière : on remet au baptisé (ou à son parrain pour les bébés !) un cierge allumé au cierge pascal, car le Seigneur donne la lumière : « Maintenant vous êtes devenus lumière dans le Seigneur » (Ep 5,8). Celui qui reçoit le baptême doit marcher dans la lumière du Christ et la rayonner.

Détails pratiques

  • La paroisse Saint-Joseph-de-Lévis propose des célébrations de baptêmes presque toutes les fins de semaine dans l’une ou l’autre de ses églises à l’exception de l’église Ste-Jeanne d’Arc.
  • Les célébrations sont collectives avec un maximum de 4 enfants par célébration.
  • Il faut envisager un délai d’au moins un mois avant la célébration à partir de la date de l’inscription.
  • Il est important de prendre contact avec le service de la pastorale du baptême pour pouvoir déterminer avec vous d’une date de célébration et de rencontre de préparation.
  • Il n’y a pas de coûts fixes pour la célébration du baptême. Nous vous invitons à faire une offrande pour les services rendus. Un panier est disposé à cet effet lors de la célébration.

Documents à fournir

  • Une copie du certificat de naissance de l’enfant
  • Un certificat de baptême attestant de la confirmation de la marraine et du parrain. La confirmation est requise pour chaque personne. Prenez note qu’il n’est pas autorisé d’avoir 2 marraines ou 2 parrains. Il est cependant possible de n’avoir qu’une seule personne qui représente l’enfant, marraine ou parrain.

Pour plus de renseignements, prenez contact avec la paroisse.

__________________________________________

Equipe de réflexion

Elle est  composée de personnes bénévoles, de diacres et de membres de l’équipe pastorale qui se rencontrent régulièrement pour développer une proposition de préparation au sacrement du baptême qui soit adaptée à la culture actuelle tout en conservant vivant le sens du sacrement du baptême catholique.
Cette équipe réfléchit sur la question suivante : Pourquoi faire baptiser son enfant ?

Qu’en est-il aujourd’hui de la pastorale du baptême dans nos paroisses du Québec ?

Les nouveaux parents le disent de plus en plus clairement. Quand l’enfant vient au monde, ils veulent un rituel pour célébrer l’arrivée de cet enfant.  Ils veulent célébrer la vie et fêter l’évènement de la naissance de l’enfant sans nécessairement faire référence à la foi,  à la croyance et à la pratique religieuse.

L’Église fait une offre à la famille. Elle est d’accord pour accueillir les petits enfants, mais pas uniquement pour un évènement ponctuel et pas juste à l’occasion de leur naissance, mais bien plutôt à l’intérieur d’un rituel d’insertion, d’engagement et de continuité.  L’Église veut inscrire l’enfant dans un processus de VIE qui le mènera à adhérer à Jésus-Christ.

Quand l’Église baptise, elle s’attend à ce que les parents qui demandent le baptême soient prêts à investir dans la transmission des données de la foi chrétienne, à faire connaître et aimer Jésus-Christ.

Avant de demander le baptême, voici les questions auxquelles il faut réfléchir :

Est-ce que je crois assez en Jésus-Christ pour vouloir m’engager à le présenter à mon enfant ?

Est-ce que je suis prêt comme parent à m’engager à fournir à mon enfant, tout au long de sa croissance spirituelle, des outils et des moyens de découvrir Dieu à la manière de Jésus ?

Est-ce que je suis fier de faire partie de l’Église catholique dans laquelle je demande l’insertion de mon enfant par le baptême ?

Autant de questions fondamentales qu’il faudrait se poser afin que le baptême garde tout son sens.