post

Eglise-communauté de foi, d’espérance et de charité et Église-maison …

Dernièrement, je réfléchissais aux choix qui s’imposent de plus en plus à nos Églises-communautés… Il m’est venue une comparaison avec ce qui se vit également dans plusieurs de nos familles, lorsque tous les enfants ont quitté le toit familial et que les parents sont devenus âgés et ne peuvent plus tenir maison. Se pose alors une question cruciale: que deviendra la maison familiale?

Parfois, un des membres de la famille peut s’en porter acquéreur et la maison reste encore un lieu de rassemblement. Mais, la plupart du temps, on doit se résigner à la vente de la maison. Est-ce la fin de l’esprit de famille? Pas nécessairement! Il y a des familles qui savent se rassembler et qui goutent encore la joie des rencontres familiales bien des années après que la maison a été vendue. C’est que les liens de famille étaient plus forts que des liens de sang, ils étaient devenus des liens d’amitié et de solidarité fraternelle!

De même, lorsque deviendra nécessaire la vente de l’église dans certaines de nos paroisses, ce ne sera pas nécessairement la fin de la communauté chrétienne et la fin de la paroisse. Tout dépendra de la force et de la vérité des liens qui unissaient les différents membres de la communauté chrétienne… Nous le savons: ce n’est pas le lieu qui fait automatiquement l’unité. Il y a des familles divisées, même si elles ont une maison familiale. Et il y a malheureusement des communautés chrétiennes divisées, même si elles ont toujours leur église paroissiale…

Les vrais liens qui nous unissent comme communautés chrétiennes, ce ne sont pas ceux de l’église-maison. D’ailleurs, les premiers chrétiens n’avaient pas d’églises comme nous en avons aujourd’hui; ils se réunissaient dans leurs maisons familiales. De même, dans plusieurs régions pauvres du monde, les gens n’ont pas les belles et grandes églises que nous avons, mais ils sont plus fidèles que nous à se rassembler dans l’écoute de la Parole de Dieu et la prière… Les vrais liens qui unissent une communauté chrétienne, ce sont ceux de la foi, de l’espérance et de la charité. Ce qui motive profondément des personnes à se réunir, c’est la force de leur attachement au Christ et à son Évangile de salut…

Les membres d’une communauté chrétienne de notre diocèse n’ont pas attendu d’être au pied du mur et d’avoir épuisé les finances de leur Fabrique pour se questionner sur l’avenir de leur église. Ils ont encore un bon fonds, mais voyant qu’il baisse régulièrement depuis quelques années, ils se demandent s’il ne serait pas préférable de vendre leur église et de s’unir à une paroisse qui est proche d’eux. Après qu’ils auront disposé de l’église et qu’ils se seront unis à une paroisse voisine, ils projettent de déposer le résidu de l’avoir de leur Fabrique dans un fonds spécial pour soutenir la vie pastorale et la transmission de la foi dans leur secteur pastoral. Le courage de la démarche qu’ils ont entreprise suscite mon respect et mon admiration!

Dans le contexte actuel de la vie de nos communautés chrétiennes, nous ne pouvons échapper à un questionnement… Allons-nous mettre nos énergies et notre argent à maintenir en priorité l’église-maison? Ou allons-nous mettre nos énergies et notre argent à développer, en priorité, l’animation pastorale de nos communautés chrétiennes pour qu’elles deviennent toujours plus des communautés de foi, d’espérance et de charité?

Je le réaffirme «ce qui motive profondément une communauté chrétienne à se réunir, c’est la force de son attachement au Christ et à son Évangile de salut». Ce n’est pas une question de milles et de distance. C’est une question de foi, d’espérance et de charité!

† Yvon Joseph Moreau
Évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

 

Source : http://www.diocese-ste-anne.net/pdf/avril2012.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>